Les jardins font partis des 7 merveilles du monde antique, même si on ne sait ni s’ils ont vraiment existés ni qui les a fait construire !

Les Jardins suspendus de Babylone, gravure réalisée par Martin HEEMSKERCK, Pays Bas, XVI° siècle

Babylone se situait sur la rive Est de l’Euphrate, à environ 50 km au sud de la ville actuelle de Bagdad, en Irak.

carte merveilles du monde antique

On attribue la construction des Jardins soit à la reine Sémiramis soit au roi  Nabuchodonosor, au 6ème siècle avant JC :

  • la légende fait de la mythique reine Sémiramis la bâtisseuse de Babylone. Elle aurait aussi fait construire les jardins suspendus.
  • on raconte que le roi Nabuchodonosor II (604-562 av. J.-C.) l’avait fait construire en l’honneur de son épouse, Amytis de Médie, pour lui rappeler les montagnes boisées de son pays natal.

Représentation des Jardins suspendus de Babylone par Athanasius Kircher (impression de 1726), avec des formes architecturales baroques de son temps.

Jardins suspendus de Babylone, gravure de Barclay réalisée au 19ème siècle

 Les seules descriptions des Jardins suspendus se trouvent dans des textes écrits par des grecs de l’Antiquité. C’était la première fois que ces Grecs voyaient des jardins perchés sur les toits.

On dit qu’ils étaient "suspendus" car les fleurs et les arbres qui y poussaient, cachaient les fondements du site. Les jardins étaient construits en forme de pyramide. C'était un véritable jardin botanique où l'on cultivait les plantes et les arbres de Mésopotamie ainsi que ceux des montagnes de Médie. On y planta:

  • sur la première terrasse de huit mètres de haut des grands arbres : platanes, palmiers dattiers, pins et cèdres,
  • sur la deuxième de treize mètres, on plaçait les genévriers, les cyprès et quantité d'arbres fruitiers,
  • et encore plus haut, sur les deux dernières terrasses, moins vastes, fleurissaient les anémones et les tulipes, les lis et les iris...sans oublier les roses.

 

Jardins suspendus de Babylone - vue d'artiste

Djenaëlle et Mattéo